The Writer speaks French

Certain(e)s pourront être surpris(es) mais c’est bel et bien vrai, The Writer (L’Ecrivain) parle français.

Pour ma part, j’ai rejoint l’équipe internationale de The Writer l’année dernière. Très vite, on a compris deux choses. On peut travailler en français avec les Anglais… Et plus surprenant encore, on peut parler le même langage en entreprise, sans nécessairement se convertir à l’anglais et en gardant ses propres mots. En bref, voici la petite récolte de notre équipe.

Les mêmes principes d’écriture pour tous
En comparant l’anglais et le français, on a réalisé que quels que soient la langue et le secteur d’activité:
le langage d’entreprise rencontre les mêmes écueils,
le langage d’entreprise est améliorable,
le langage d’entreprise peut être simple, consistant et efficace.

L’anglais ne fait pas tout
En comparant des langages d’entreprises globales, il est apparu que:
le franglais et le jargon ne rendent pas international,
la traduction littérale donne une mauvaise image,
les langues doivent être respectées.

A chacun ses mots et ses pépites
En regardant des textes d’entreprises parfaitement bilingues, nous sommes maintenant convaincus que:
le français est une langue poétique et non fleurie,
le français aime les phrases longues mais aussi le style concis,
le français ne traduit pas tout, il faut lui laisser son caractère.

Un langage commun se décline – il ne se traduit pas – dans chaque langue. The Writer parle maintenant français.

A bon entendeur…

comments powered by Disqus